Sélectionner une page

L’isolation des combles et de la toiture

par | 15 Mar 2019 | Photovoltaique

On dit souvent que l’isolation de la toiture d’une maison est moins importante que celle des fenêtres. Bien isoler les fenêtres évite que la chaleur ne s’échappe à l’extérieur. Pourtant cette idée reçue n’est pas vraie. Sibel Energie tente de le faire comprendre à tout ses clients. En effet, même si les deux sont importants, une bonne isolation commence tout de même par l’isolation de la toiture. C’est indispensable car l’air chaud, qui est plus léger que l’air froid monte inexorablement et finit par s’échapper par la toiture entre les tuiles. Ce phénomène peut même représenter jusqu’à 30% de chaleur perdue. Alors oui, l’isolation de la toiture c’est primordial. Cependant, il est aussi important de faire le choix de matériaux performants.

Que vous vouliez construire ou rénover votre logement, deux possibilités s’offre à vous : si vous avez des combles aménageables, il faut isoler sous rampant et si ce sont des combles perdus, il faut isoler le plancher. Mais quel isolant choisir ? Quelle épaisseur privilégier ?

Comment choisir un bon isolant ?

En général, les professionnels comme Sibel Energie considèrent que 30 à 40 cm d’épaisseur est un bon compromis, quel que soit l’isolant. Vous avez la possibilité entre des isolants classiques (les laines minérales, les polystyrènes, etc.) ou des isolants naturels (ouate de cellulose ou encore fibre de bois). Voici quelques critères de choix pour choisir un bon isolant : regardez l’inscription R (« résistance thermique ») sur l’étiquette de votre isolant. Plus cette résistance est élevée plus l’isolant est efficace. Cette résistance dépend de l’épaisseur et de la conductivité thermique. La conductivité est la capacité de l’isolant à conduire la chaleur, plus elle est petite plus isolant est performant. Par exemple, dans les combles, la résistance thermique doit être au minimum à 7. De plus, la densité de l’isolant n’est pas à négliger. On dit souvent que 30 à 40 kg par mètre cube sont nécessaires pour qu’il ne se tasse pas au fil des années.

Un isolant doit disposer d’une bonne inertie pour stocker l’énergie accumulée durant la journée. En soirée, il libère la chaleur vers l’extérieur, c’est ce que l’on appelle le déphasage. En résumé, plus la densité de l’isolant est élevée plus l’inertie est grande et plus le logement sera confortable en période estivale.

Les avantages de l’isolation du toit et des combles

L’isolation de la toiture est donc la première étape pour faire des économies d’énergie. Ainsi, vous allez réduire vos dépenses et, en plus, vous faites un bon geste pour la planète. Puisqu’en consommant moins, votre logement rejette moins de gaz à effet de serre dans l’atmosphère.

En clair, assurer une bonne isolation pour sa toiture c’est faire le choix d’un isolant pour son épaisseur, sa résistance thermique, sa conductivité, et sa densité. De plus, il faut bien penser qu’il existe des aides financières pour la rénovation des logements : le crédit d’impôt transition énergétique (CITE), la prime CEE ou l’éco-prêt à taux zéro. Pour avoir plus d’informations, vous pouvez vous renseigner auprès de Sibel Energie.